Le Festif! de Baie-St-Paul

Posté le 30 Juil 2017 dans la catégorie Musique

Du 20 au 23 juillet dernier, Baie-St-Paul a vibré de musique et d’amour lors de la 8e édition du Festif!, un festival musical en plein centre-ville, qui gagne chaque année en popularité. Voici un aperçu de ma collaboration avec le Baron Magazine, en mots et images.

www.cindyboycephoto.com
Jour 1: 20 juillet
Arrivés juste à temps pour Caravane Palace qui se produit sur la scène principale dans la cour d’école primaire Thomas-Tremblay, après avoir montré notre tente sous la pluie pendant le spectacle de Valaire, on assiste à la notre première découverte de la fin de semaine. La formation française, qui donne dans l’électro-swing, électrise la foule.

www.cindyboycephoto.com
www.cindyboycephoto.com
www.cindyboycephoto.com
On se déplace vers le sous-sol de l’église, où Chocolat a livré une performance des plus déjantées: en plus de Jimmy Hunt qui a grimpé sur la croix bien accrochée au mur pour enlacer Jésus avec des mouvements de bassin suggestifs (Jésus ne s’en est d’ailleurs pas remis et s’est un peu décroché de la croix), des gens de la foule sont montés sur la scène et se sont faits abreuver par le bassiste à même le pichet. Bref, bien du body surfing, un plancher très arrosé et une leçon d’intensité rock!

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com
Jour 2: 21 juillet
On débute la journée dans la cour du Gîte TerreCiel, où est justement posée notre tente, pour assister à un spectacle de Miss Sassoeur & Les Sassys, gagnants du prix du jury du Cabaret Festif! de cette année.

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com
On se dirige ensuite vers le Quai pour le show de Louis-Jean, visiblement heureux de présenter ses pièces en solo, devant une foule conquise, dans cet endroit magnifique. En plus de son répertoire solo, il joue même deux pièces de Karkwa, dont Le Pyromane. Une courte averse n’arrive pas à entacher le bonheur des festivaliers. Le soleil revient en force pour la fin du concert.

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com
S’ensuit un show surprise de Peter Henry Phillips au bout du quai. Le décor amplifie les chansons et rend le moment magique. La fille de Pilou (de son vrai nom Pierre-Philippe Côté) charme tout le monde en allant lui porter une bouteille d’eau et ne voulant plus décoller de son papa!

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com
Une petite pause à la plage puis on file vers la tente Radio-Canada pour voir Martha Wainwright.

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com
On erre ensuite dans les rues du centre-ville, où les commerçants sont pris d’assaut par les festivaliers et les affamés doivent faire preuve de patience. Notre soirée se passera du côté de la scène Desjardins, où on verra les talentueux Plants and Animals puis le phénomène Xavier Rudd, dont les pièces rassembleuses et accrocheuses aux textes d’ouverture sont accueillies chaleureusement par la foule!

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com
Jour 3: 22 juillet
Notre journée commence avec la performance sur le quai de Philippe B, en formule trio, qui enchaîne ses pièces devant un public charmé. Ses interventions entre les chansons font rire tout le monde, et mettent de l’humour entre ses pièces plutôt tristes.

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com
Ensuite, direction scène Hydro-Québec pour la performance gratuite de Peter Peter.

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com
Le Festif!, c’est aussi beaucoup de spectacles surprise, annoncés par l’application du festival. On n’est pas déçus de recevoir une notification pour une performance surprise d’Alaclair ensemble, qui se produisent le soir-même, sur une Dodge Charger 1976 au bout de la rue festive, particulièrement animée. Un show incroyable!

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

On s’empresse de manger avant d’aller voir Leif Vollebekk, musicien au talent immense et au charme plus grand encore. Ses interventions entre les chansons ne manquent pas de faire rire la foule, densément réunie sous le chapiteau de Radio-Canada.

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

On attrape ensuite quelques morceaux de Bad Dylan, qui joue dans la cour du Tony & Charlo pour la vitrine Pantoum. On danse au son de quelques pièces énergiques, juste avant d’aller voir Bernard Adamus, qui débute la soirée sur la scène Desjardins, dont l’âge varié et le caractère assez familial de la foule ne manquent pas de l’impressionner

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

C’est Lisa Leblanc qui suit, faisant une remarque à la blague à Adamus sur le fait que c’est elle qui avait l’habitude de faire ses premières parties, pas le contraire. L’Acadienne ne tarit pas d’éloges envers le Festif! durant ses interventions, saluant les mesures écologiques du festival (où les verres de plastique et les bouteilles d’eau ont été progressivement bannies). Quelques enfants s’initient au bodysurfing, ce qui ne manque pas de l’impressionner, tout comme le premier soutien-gorge qu’elle reçoit, qui la fait rire aux larmes (et qui sera suivi par quatre autres).

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

Daniel Bélanger se montre généreux, avec un concert de plus de deux heures, enchainant pratiquement tous ses vieux succès ainsi que d’autres pièces plus récentes. La soirée se termine pour nous au son de Groovy AArdvark et Rednext Level.

www.cindyboycephoto.com

Jour 4: 23 juillet
C’est déjà la dernière journée: on replie notre tente et prépare les bagages avant de se rendre une dernière fois sur le Quai pour assister au spectacle de Timber Timber. Une superbe manière de clore le festival.

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

Le Festif!, c’est un marathon de concerts qui donne envie de mettre le mot « magique » dans toutes nos phrases. C’est aussi un festival à l’empreinte écologique réduite, qui met beaucoup d’efforts à proposer produits locaux, recyclage et compost aux festivaliers. Cette 8e édition en a été une de records, avec de très nombreux concerts affichant complet (principalement les vendredi et samedi), une augmentation des ventes de billets de 35% et une hausse de 10% au niveau des festivaliers de la région de Charlevoix (d’après les chiffres officiels). Plus que jamais, Le Festif! se positionne comme un incontournable dans le tableau des festivals québécois.

www.cindyboycephoto.com

www.cindyboycephoto.com

On se revoit l’an prochain, Festif!

Articles reliés:

Leave a Reply